Pierre Pringiers – un seatizen au SriLanka

Pierre Pringiers vit au Sri Lanka depuis plus de trois décennies. Il est le fondateur du Groupe Solideal Loadstar et est actuellement Chairman de Camso Loadstar (Pvt) Ltd. Leader mondial du pneu pour machines industrielles, le groupe emploie 5500 personnes au Sri Lanka et 2200 dans le monde. Depuis 1999, il est Consul Honoraire de Belgique au Sri Lanka.

Suite au tsunami survenu le 26 décembre 2004, il co-fonde un vaste programme de réhabilitation, le Solideal Loadstar Rehabilitation Trust, qui apporte une aide directe à plus de 15 000 bénéficiaires.pierre-pringiers-sur-lun-de-ses-bateaux-de-croisiere-fabriques-dans-les-chantiers-de-la-fondation

En 2006, il crée la Fondation Building A Future qui fournit une formation à des jeunes Sri Lankais défavorisés dans des métiers qui ont un potentiel de développement économique dans le pays. La Fondation Building A Future est à l’initiative de la création de plusieurs sociétés dont le chantier naval BAFF Polymech (Pvt) Ltd et la société de chartering Sail Lanka Charter.

La Fondation est pionnière de l’observation des baleines à Mirissa par la création du social business Mirissa Water Sports. Elle a également mis en place une école de voile gratuite pour les filles et fils de pêcheurs.

Par ailleurs, la Fondation développe des bateaux de pêches innovants en réintroduisant la voile pour une pêche plus durable et concentre ses recherches sur la production de bateaux en éléments bio-composite.

BAFF collabore également avec watever sur des projets biocomposite et société de sauvetage au Bangladesh.

Plusieurs émissions intéressantes :

http://www.franceinter.fr/emission-ailleurs-un-belge-pionnier-de-la-voile-au-sri-lanka

Une SNSM (Maritime Security and Rescue Society) pour le Bangladesh

Yves Marre (co-fondateur de Watever et fondateur du chantier Taratari au Bangladesh) lance un nouveau défi : la création d’une SNSM (Société Nationale de Sauvetage En Mer) au Bangladesh.
MSRS

MSRS Bengladesh

Rappelons que le golfe du Bengale recense le plus grand nombre de marins (près de 1 millions sont sur l’eau chaque jour).

MSRS Bengladesh

Chaque année, des marins disparaissent à cause du manque de sécurité.

MSRS Bengladesh

Pêche et développement, pour soutenir la pêche artisanale dans le monde

Peche&dev

(repris du site http://www.peche-dev.org/)

Le Collectif Pêche & Développement est une association loi 1901.

En 1986 s’établissent des contacts privilégiés entre les pêcheurs bretons et les pêcheurs sénégalais qui se transforment rapidement en un partenariat et aboutissent à la naissance du « Collectif d’appui au Comité National des Pêcheurs Sénégalais (CNPS) ».
Cette association a alors pour but de :
- Favoriser les actions entreprises par le CNPS sur le plan local, national, européen et mondial ;
- Mettre en valeur le travail des femmes qui interviennent dans le secteur de la commercialisation et de la transformation.

Cette expérience est concluante mais après quelques années, face à l’évolution mondiale du secteur maritime et à l’internationalisation du secteur de la pêche, le Collectif d’appui au CNPS ressent le besoin d’élargir son champ d’action à l’ensemble des pêcheurs artisans. Naît alors en 1996 le Collectif Pêche & Développement.

Son but est de promouvoir un développement solidaire et durable du secteur de la pêche et de l’aquaculture :

- En favorisant les partenariats entre les hommes et femmes du milieu maritime au Nord comme au Sud ;
- En initiant des lieux de débat et un réseau d’information sur les politiques des pêches et de l’aquaculture ;
- En facilitant la présence et l’expression des organisations professionnelles partout où se joue leur avenir, en particulier au niveau international ;
- En accompagnant la mise en oeuvre de projets de développement permettant d’améliorer les conditions de vie et de travail du milieu maritime.

Les objectifs s’articulent sur l’animation et le renforcement des réseaux dans trois domaines :

- Les relations internationales : favoriser les relations entre les pêcheurs du Nord et les pêcheurs du Sud ;
- Les relations entre professionnels européens : soutenir la participation, l’implication des professionnels dans la définition, l’application des accords de pêche et de la Politique Commune de la Pêche ;
- Contribuer à la réflexion sur la place et le rôle des femmes dans le secteur halieutique.

Seatizens rencontre Yves Marre : 14 ans de solidarité sur les côtes du Bangladesh

8f1e2e720660240a997c049559f1b36e.jpg

A voir l’exposition magnifique sur les Voiles Anciennes du Bangladesh qui passe à Brest lors de Brest08 en juillet.
Lorsque l’expo était à Paris, j’ai eu la chance de croiser Yves Marre responsable de l’ONG Friendship qui se consacre, entre autres, à la préservation du patrimoine maritime du Bangladesh.

Yves Marre a convoyé et transformé une péniche fluviale française en hôpital itinérant baptisé « Lifebuoy Friendship Hospital » permettant de toucher les populations bangladaises isolées sur les milliers de « Chars » (îles mouvantes) du pays. Inauguré en 2002, l’hôpital flottant avait permis fin 2007 à 275 454 personnes d’accéder à ses services de santé.
Mais Yves Marre ne s’arrête pas là : sous son impulsion, Friendship prévoit le lancement d’un nouvel hôpital flottant (un catamaran cette fois-ci) pour étendre ses activités et bb0f80dcc70d88c1ff49a98b5158ecc1.jpgcompléter les nombreux programmes d’urgence, de santé et d’éducation existants.
Friendship est bien entourée : le célèbre architecte naval Marc Van Peteghem travaille avec l’ONG, loin de yachts qui font sa renommée internationale. Après le lancement d’un catamaran-ambulance, l’architecte buche avec les marins bangladais sur la conception de bateaux de pêche solides utilisant des technologies modernes pour remplacer les embarcations traditionnelles devenues dangereuses.
Avec la disparition de plus d’un milliers de marins lors du passage du cyclone Sidr fin 2007, le renouvellement de la flotte s’est révélé absolument nécessaire.
Mais pour ne pas perdre le formidable patrimoine culturel maritime bangladais, Friendship s’est lancé un nouveau défi : créer un Musée Traditionnel du Bateau du Bangladesh.
Cette exposition en est une vitrine passionnante : ne la ratez pas !

Jusqu’au 5 mai à Paris au Musée de la Marine – Trocadéro

site web de Friendship

Des bateaux pour les enfants de Casa

09be82db78125766cc1dad04f22fa282.jpgLe projet « Voile Scolaire pour tous » est en passe d’être réalisé. .
Mené par les associations marocaines Voile Solidaire Maroc et Al Jisr, ce projet va permettre aux enfants des écoles de Casablanca de participer à des programmes d’éducation par la voile en naviguant sur des optimists et un Mentor.

SBZ participe en tant que partenaire technique à cette action qui fait figure de pilote dans la solidarité internationale par la voile. En 2008, l’association SBZ prévoit le lancement d’un atelier d’insertion nautique à Brest pour fournir du matériel nautique recyclé à des projets nautiques de solidarité, comme par exemple « Voile Scolaire pour tous » au Maroc.
Ces actions permettent à SBZ d’accumuler les expériences qui lui permettront de modéliser des programmes d’appui à l’entrepreneuriat social maritime.

Ces initiatives nécessitent de nombreuses ressources humaines, techniques et financières, n’hésitez donc pas à vous renseigner et vous impliquer !