« Yves Marre, Navigateur Solidaire » en librairie

Slide-Yves-Marre-Navigateur-Solidaire 2

En cette fin janvier 1994, ils sont deux à bord d’une péniche fluviale «récupérée» grâce à Michel Rocard. Leur objectif ? Convoyer le bateau depuis Port-Saint-Louis-du-Rhône jusqu’au Bangladesh afin de le transformer en hôpital flottant pour les populations les plus défavorisées des rives du plus grand delta de la planète. Trois mois et demi plus tard, après avoir affronté les tempêtes hivernales de la Méditerranée, être entré «en douce » dans le canal de Suez, avoir franchi l’Océan Indien fidèlement guidée par Météo France et remonté le golfe du Bengale en repoussant cyclones et administrations tatillonnes, la péniche « Flèche d’Or » rebaptisée « Friendship » atteint enfin son but.

Depuis 2001, la péniche accueille chaque année, pour les soigner, de 30 à 40 000 personnes.

 

Bangladesh ! Watever from Romain Claris on Vimeo.

Navigateur solidaire : l’histoire d’un homme qui va au bout de ses rêves et reste fidèle à son engagement de jeunesse, « faire ce que doit ».

Un livre pour donner envie de se lancer à son tour dans la construction de sa vie, telle qu’on l’avait imaginée, il n’y a pas si longtemps.

Nous restons à votre disposition pour des informations complémentaires et pour organiser des rencontres avec Yves Marre.

En pièce jointe, retrouvez dans le communiqué de presse : la préface d’Erik Orsenna, les bonnes feuilles et les informations éditoriales.

Enfin, retrouvez sur le Facebook de l’association Watever toutes les informations relatives à cet événement (lancement du livre, séances de dédicaces, évènements médiatiques, …).

www.yvesmarre.com

Ce qu’en dit Erik Orsenna de l’Académie française :

 » Il était une fois une belle idée folle.

Il était une fois un homme assez fou pour concevoir cette belle idée folle. Et assez sage pour, contre vents et marées, donner réalité à cette belle idée folle.

Il était une fois Yves Marre, navigateur et steward d’Air France. A quarante-quatre ans, il décide de changer sa vie pour la mettre au service des autres.

(…) Il était une fois une péniche française à l’autre bout de la Terre.

Il était une fois un être humain plus humain que la plupart des êtres humains qu’il m’a été donné de rencontrer sur cette Terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *