30

C’est la longueur, en kilomètres, des murs de filets – maillants et dérivants – qui sont encore aujourd’hui déployés dans certaines zones de pêche.
Ces filets maillants dérivants sont pourtant interdits par l’ONU depuis 30 ans…
L’association Greenpeace vient de révéler qu’ils sont encore souvent déployés dans certaines zones du globe.
Le résultat est terrible pour l’écosystème, avec des prises accessoires d’espèces en danger comme les diables des mers (raies manta géantes mobula birostris). «  Les populations de requins et de diables des mers se sont effondrées d’environ  85 % dans certaines parties de l’océan Indien au cours des dernières décennies » déclare ainsi Greenpeace en s’appuyant sur une étude de Nature

En savoir plus 
https://www.greenpeace.fr/enquete-peche-destructrice-dans-locea

Diable des mers capturé accidentellement dans les filets d’un thonier battant pavillon iranien.
Février 2021, © Abbie Trayler-Smith / Greenpeace
Partager sur :

AUTRES ARTICLES