Canal de Suez bloqué par un porte-conteneurs

Mi-mars 2021, un événement un peu particulier est venu perturber la routine du transport maritime. Un porte-conteneurs, l’Ever Given, s’est mis en travers du canal de Suez, provoquant un embouteillage géant et bloquant le transport maritime mondial…

Ever Given
L’Ever Given, un géant des mers capable de transporter 20 000 conteneurs équivalent 20 pieds. 

400 mètres de long, 220 000 tonnes, capable de transporter 20 388 EVP (l’équivalent de conteneurs de 20 pieds), l’Ever Given est ce que l’on appelle un géant des mers. Le 23 mars dernier, faisant route vers Rotterdam, il s’engage dans le canal de Suez alors que la météo annonce de fortes rafales de vent de sables. 
La suite, c’est Evergreen Marine Corp, l’armateur du navire qui le raconte dans son communiqué de presse :
« Le navire – qui faisait la liaison entre le port chinois de Yantian et Rotterdam au Pays-Bas – s’est échoué probablement après avoir été frappé par une rafale de vent ».
L’incident « est dû principalement au manque de visibilité en raison des conditions météorologiques, alors que les vents ont atteint 40 nœuds, ce qui a affecté le contrôle du navire », a indiqué de son côté l’Autorité égyptienne du canal de Suez (SCA) dans un communiqué, cité par l’AFP. 
La bonne nouvelle (que personne n’annonce dans les communiqués officiels) est que les 25 membres d’équipage sont indemnes et qu’aucune pollution ni dommage sur la cargaison ne sont à déplorer (pour l’instant)…

Canal de Suez
Le canal de Suez, indispensable trait d’union (et raccourcie) entre l’Asie et l’Europe…

Résultat : le porte-conteneurs de 400 m de long bloque le canal et empêche le passage des navire dans les deux sens entre la mer Méditerranée et la mer Rouge. 
Trois jours après l’incident, le navire est toujours immobilisé et c’est déjà une centaine de navires qui attendent de chaque côté du canal de pouvoir poursuivre leur route. Et chaque jour qui passe, voit le nombre de navires bloqués augmenter d’une cinquantaine d’unités…
La première conséquence est la montée des cours du pétrole de plus 5% le premier jour… Il faut dire que le canal de Suez voit passer de 10 à 12% (selon les sources) du commerce maritime international, car il permet de raccourcir la distance entre l’Asie et l’Europe de quelques 6 000 km.

Ever Given et la pelleteuse
Le même, la proue enfoncée dans le sable du désert (photo AFP).

Pour remettre l’Ever Given a flot, les autorités du canal ont commencé par faire appel à des remorqueurs et à… une pelleteuse (voir photo) qui semble bien impuissante face à la tâche !
Le risque est aujourd’hui de devoir décharger le porte-conteneurs pour l’alléger et ainsi le remettre à flot. Mais dans ce cas, cela pourrait prendre beaucoup de temps et bloquer le trafic maritime et obliger les navires à faire le « grand tour » par l’Afrique du Sud. L’autre solution est d’attendre les marées d’équinoxes de fin mars en espérant qu’elles suffisent à dégager ce géant dont la proue est fichée dans le sable du désert… Dans tous les cas, cela aura une incidence financière sur les denrées que l’Europe importe de ces régions et sur la dépendance de notre vieux continent face au pétrole et aux produits venus de Chine…

Et pour info, l’Égypte a prévu d’importants travaux permettant de doubler le trafic dans le canal de Suez d’ici 2023. En attendant que la mer monte…

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *