L’Imoca Lazare

Le prochain Vendée Globe se déroulera en 2024. Parmi les concurrents, Tanguy Le Turquais sera au départ sur un bateau Lazare. Le but est de donner de la visibilité aux invisibles, à ces hommes et femmes que nous croisons chaque jour et qui vivent à la rue.

La solution serait bien sûr de moins consommer mais…

Mais, nous l’observons aussi bien dans nos vies personnelles que dans l’actualité, moins consommer n’est pas aussi simple. Ce mois-ci, c’est donc une initiative de transition que nous avons décidé de mettre en avant. Pas de bateau en bois, calfaté avec du chanvre bio-sourcé made in France, cultivé par des agriculteurs bien rémunéré dans une SCOP etc etc etc…  Mais plutôt un calcul intelligent pour limiter les émissions de CO2 dans le monde maritime.

Sur les traces de Darwin

Victor Rault a 30 ans, et après 4 ans d’expéditions avec Under The Pole, il a décidé de monter son propre projet : Captain Darwin. L’objectif est de naviguer sur les traces de Darwin afin d’observer l’évolution de la biodiversité depuis le début du XIXème siècle. Concrètement, le but est de répondre à la question suivante : La Nature et l’Homme pourront-ils s’adapter à temps pour faire face aux bouleversements climatiques de notre époque ? Interviewé par Seatizens, il nous raconte la création et l’avancement de son projet.

Fortune de mer

Fortune de mer

SEAtizens est avant tout un lien entre ceux qui aiment la mer et ceux – et ils sont nombreux – qui mettent en place des actions pour la préserver, la sauvegarder. 

Elodie Arrault et Dominique Bleichner ont lancé une opération baptisée « Fortune de mer » dont le but est de nettoyer de sa pollution plastique la magnifique et exceptionnelle zone du Parc National du Banc d’Arguin en Mauritanie. Une première mission d’évaluation a eu lieu en décembre 2018. La mission à proprement parler va maintenant pouvoir démarrer.